Les polluants de l’air intérieur

Les polluants spécifiques à l’intérieur des logements sont présents en quantité 5 fois supérieure à ceux de l’extérieur. L’observatoire de la qualité de l’air intérieur a réalisé une étude entre 2003 et 2005 qui a révélé l’existence de plus de 100 polluants dans l’air intérieur.

A l’intérieur d’un logement il existe des polluants, spécifiques à l’air intérieur, que l’on ne retrouve donc pas dans l’air extérieur. Ces polluants intérieurs sont présents en quantité 5 fois supérieure aux polluants extérieurs.

L’air intérieur est en interaction avec son environnement.

Le premier polluant de l’air intérieur est son occupant lui-même ! Lorsque nous respirons nous émettons du CO2, de l’humidité. Les animaux de compagnie peuvent également dégager des allergènes qui sont mauvais pour la santé.

Les principaux polluants sont liés à l’activité de l’homme.

Faire le ménage émet des polluants. Laisser sécher son linge dans le logement également. Une lessive représente à peu près un litre d’eau. Cette eau va s’évaporer et se transformer en humidité dans le logement. Prendre une douche libère également beaucoup d’humidité avec de la condensation qui peut apparaitre sur les murs ou sur les fenêtres. Faire la cuisine émet du benzène et autres particules fines.

Le polluant le plus connu : le formaldéhyde.

Saviez-vous également que les meubles et les matériaux de décoration détériorent la qualité de l’air intérieur ? Ce n’est pas tant le bois en lui-même mais tous les additifs : les colles, vernis, revêtements, peintures… tous les produits chimiques ajoutés pour améliorer le revêtement, la couleur ou le brillant des meubles naturels. On parle également beaucoup du formaldéhyde, présent dans 80% des logements en France, ce gaz incolore et irritant qui inspiré à haute dose s’avère très mauvais pour la santé. 

L’air extérieur… à l’intérieur.

Un bâtiment n’étant pas étanche, l’air extérieur rentre dans le logement par les infiltrations. Il peut également rentrer lorsque vous ouvrez une fenêtre. Dans l’air extérieur se retrouvent des pollens, des particules fines principalement dégagées par le trafic routier, la combustion des systèmes de chauffage… Si vous n’avez pas de système spécifique de ventilation qui traite l’air avant qu’il ne rentre dans votre logement, vous aurez les polluants de l’extérieur au sein de votre maison. Aérer son intérieur en ouvrant la fenêtre participe à renouveler l’air de la pièce. Effectivement, lorsque la fenêtre est ouverte vous aérez votre pièce pendant un certain temps. Mais votre maison ou votre appartement a besoin d’un renouvellement permanent et complet de l’air, pas uniquement la pièce que vous ouvrez. 

Pic de pollution : ne restez pas chez vous sans IDHD R-LIFE !

Quand il y a des pics de pollution, le premier conseil que tout un chacun entend est : « Ne pas sortir et rester chez soi ». Mais rester à la maison est parfois pire… surtout sans purificateur d’air.

On passe 80% de notre temps en intérieur que ce soit à la maison, au bureau à l’école ou au restaurant. Mais savez-vous que l’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur ?

Alors n’attendez pas un instant de plus, préservez votre capital santé et purifiez votre air avec IDHD R-LIFE.

louer idhd r-life

On retrouve comme type de polluants : les émissions de CO2, d’humidité, les allergènes, les produits ménagers, l’humidité et la condensation, le benzène et particules fines, les additifs des matériaux de décoration….

Poussières et acariens

L’élimination des poussières aéroportées et notamment les déjections d’acariens apporte un vrai soulagement aux allergies et asthmatiques. 437 grains de poussières contiennent près de 42000 acariens.

Climatisation

Les systèmes d’air conditionné peuvent devenir un lieu de prolifération des spores, moisissures et autres sources de germes tels que les virus et bactéries et peuvent donc propager ces polluants à travers n’importe quelle pièce de la maison et du bureau.

Bricolage

Le formaldéhyde est une substance retrouvée principalement à l’intérieur de nos habitations : produits de construction, ameublement, produits détergents,… Il est également émis naturellement lors de tout phénomène de combustion : feux, fumée de cigarette, cuisson des aliments, poêle à bois…

Virus

Vous recevez de la visite de vos proches, du facteurs… vous êtes également susceptible d’être confrontés à des bactéries biologiques nuisibles à votre santé.

Pollens et pollution extérieure

Aérer 10 minutes par jour permet de diluer la pollution intérieurs mais pas de l’éliminer. Le pollen regroupe les éléments fertilisés d’arbres, de gazon, de fleurs et de mauvaises herbes. Il est véhiculé par le vent et est stimulateur potentiel de réactions allergiques incluant le rhume des foins.

De plus, l’air extérieur est lui aussi très pollué même en zone rurale. Les activités agricoles y ont une part de responsabilité importante.

Moisissures

Les moisissures sont générées par un champignon qui se développe en milieu humide. Elles peuvent déclencher des réactions allergiques.

Poils d’animaux

Les poils d’animaux sont composés de peaux mortes, poils tombés et salives séchées. Ces éléments sont très légers et petits (environ 2,5microns) et peuvent rester en pendant des heures avant de se poser. Les animaux domestiques constituent la troisième forme d’allergie après les acariens et les pollens.

Fumée de tabac

Au delà des odeurs désagréables, les benzènes cancérigènes se retrouvent dans l’air ambiant. Ils émanent des peintures, vernis, diluant, fumée de tabac…

Les polluants filtrés par notre purificateur intelligent